Cité les derniers jours dans l'Expressle Figarole Parisieneconomiematin.frletelegramme.fr et Challenges.fr, mon ego est flatté, mais je ne n'en tire aucune satisfaction car j'ai l'impression d'avoir distillé un message quelque peu négatif concernant Bitcoin et qui, pour tout dire, reflète assez peu le fond de ma pensée. Le titre de Challenges.fr : « Pourquoi le bitcoin ne prend pas en France », pourrait tout aussi bien être « Pourquoi les français sont-ils de plus en plus nombreux à s'intéresser à Bitcoin ».

En effet les choses ont beaucoup progressé : la classe politique s'intéresse à Bitcoin, la communauté s'organise, les blogs francophones sur Bitcoin se sont multipliés et la plateforme Bitcoin-Central voit ses volumes d'échange augmenter. Quant aux commerces en ligne, même modeste, la progression se poursuit et chaque semaine de nouveaux commerçants prennent contact avec nous. Lentement Bitcoin s'installe dans l'hexagone et le temps joue en sa faveur.

Certes, comme après chaque baisse spectaculaire de cours, on a assisté dernièrement à un pic de l'intérêt du public et des médias qui, inévitablement, sera suivi d'une période plus creuse. Je suis persuadé que les entrepreneurs du secteur sauront mettre cette pause à profit pour permettre à Bitcoin de revenir avec plus de force encore.

JS