Le projet de loi en cours d'élaboration n'autorise les paiements qu'en monnaies nationales officielles (roubles, dollars, euros...) et menace de poursuites pénales l'utilisateur de « monnaies virtuelles »

Le ministère des Finances accuse Bitcoin de faciliter des opérations illégales : 

« [Les monnaies virtuelles] échappent au contrôle des autorités nationales et facilitent l'économie de l'ombre en raison de l'anonymat de leurs propriétaires. Ces monnaies ont gagné en popularité parce qu'elles permettent l'achat de marchandises illégales ».

L'analyse Mikhaïl Kouzmine ajoute :

« Il est difficile de prévoir les risques d'utilisation de ces monnaies. Elles n'ont pas un centre d'émission concret. D'où de fortes fluctuations du taux de change. A l'heure actuelle il est impossible de les placer sous le contrôle. En plus, les monnaies virtuelles, de par leur nature, sont orientées sur l'anonymat. C'est leur avantage pour les acheteurs qui voudraient garder leurs données en secret. Ce qui complique leur contrôle de la part des organes financiers. C'est la raison pour laquelle de nombreux pays, la Russie comprise, craignent que les monnaies électroniques puissent servir à effectuer des transactions douteuses. [...] L'interdiction du bitcoin en Russie ne fera pas un grand problème. Son utilisation dans notre pays est très limitée. L'abandon du bitcoin ne sera pas accompagné de graves conséquences. En gros, cette décision des autorités peut être jugée positive. Mais si de telles monnaies gagnent en popularité dans le monde, si elles deviennent plus sécurisées et leur taux de change se stabilise, l'interdiction pourra être levée ».

Sources : ria.ru - french.ruvr.ru

Voir aussi : Bitcoin en Russie




Mon analyse : Empêcher d'autorité l'usage de Bitcoin est impossible. En pénalisant l'usage des monnaies numériques décentralisées, la Russie bloquera le développement d'une économie saine et honnête autour du bitcoin sans contrarier un seul instant les criminels, qui, par définition, se moquent bien de la loi. Une telle décision est donc totalement contre-productive.

JS