Pourtant au bout de cinq ans d’existence Bitcoin est toujours là, il a fait son chemin et chaque jour qui passe l'installe un peu plus sur la toile.

Les variations erratiques du cours ont beau être spectaculaires, elles ne mettent pas en péril le projet car, contrairement à la plupart de ses copies (une nouvelle par semaine en moyenne), la valeur de Bitcoin repose avant tout sur l'étendue de son réseau : le nombre d'utilisateurs, de mineurs et surtout de commerces qui l'acceptent. Le cours fluctue, mais le réseau progresse de façon sûre et régulière.

Ajoutons à cela que de nouvelles applications du réseau Bitcoin sont actuellement à l'étude : médiation de contentieux, finance participative, propriété intelligente, emprunts avec caution... Pour en savoir davantage je vous invite à lire cet article de Stanislas Marion publié sur Contrepoints.

J'ignore totalement ce que vaudra un bitcoin dans six jours, six mois ou six ans, mais après plus de trois ans d'observation, je ne doute plus de sa pérennité. Et même si un autre système finit par s'imposer, Bitcoin est et restera toujours la toute première crypto-monnaie libre et décentralisée. N'y aurait-il que la primauté pour faire la différence (il y a bien d'autres choses encore), c'est une qualité dont aucun autre système ne pourra jamais se prévaloir.

JS